• Voyage 2010/2011


  • Vendredi 05 août 2011

    Pour quitter le Guyana et entrer au Suriname, nous prenons une barge ; encore une, mais pas la dernière du voyage ! Mais avec, cette fois-ci, une course piétonne pour arriver en 1er auprès des douaniers surinamiens. Nous, on a pris notre temps ... et attendu pendant près de 2 heures l'autorisation de visiter le pays !

    Notre 1ère impression est très bonne: nous sommes dans un pays où règne la sécurité, l'ordre, et où nous nous sentons de suite bien.


    Afficher cet article →


  • Mardi 02 juillet 2011

    Pas grand chose à voir à Georgetown, ville dans laquelle nous sommes bloqués jusqu'à jeudi : lundi est jour férié (fin de l'esclavage) et le consulat du Surinam ne délivre de visa que le mercredi. Alors, pour passer le temps, nous visitons le musée (photos interdites) et le zoo.


    Afficher cet article →


  • Dimanche 31 juillet 2011

    Les 100 km entre Linden et Georgetown avalés (route goudronnée !), nous voici donc à Gergetown, capitale du Guyana. 60 000 habitants (le pays en compte 700 000), adossée à l'océan atlantique, cette ville est construite sous le niveau de la mer et en est protégée par un mur (polder construit par les holandais à partir de 1770 !).

    Plus un gros bourg qu'une capitale, la ville est surtout constituée de maisons en bois.

    Vu en passant

    La cathédrale de bois la plus haute du monde : 41,5m de haut.


    Afficher cet article →


  • Vendredi 29 juillet 2011

    Un peu de repos à Linden ; cette ville est la 2nde du Guyana avec 60 000 habitants. Elle est construite le long du fleuve Demerara.

    Notre hotel, le Watooka, est un bel immeuble en bois de style anglais colonial

    Linden a été édifiée les 1ères années d'extraction de la bauxite (industrie désormais gérée par des capitaux chinois !

    Une petite ville en bordure de fleuve, et une bien belle idée : 1 peuple, 1 nation, 1 destin


    Afficher cet article →


  • Jeudi 28 juillet 2011

    La piste s'élargie et nous trouvons la 1ère station service.

    Nous ne sommes plus dans la partie des indigènes et le mode d'exploitation de la forêt change

    Quelques uns des véhicules qui utilisent régulièrement cette piste

    En 400 km, nous aurons traversé 50 ponts ! Mais Linden apparaît et la piste est remplacée par une route


    Afficher cet article →


  • Mercredi 27 juillet 2011

    Tout le monde danse sur la piste.

    Bruno cherche toujours le meilleur passage

    Certains ponts sont sommaires, et impressionnants

    2 habitants de la forêt : un indigène avec son arc et un serpent (trouvé mort !)


    Afficher cet article →


  • Mardi 26 juillet 2011

    3ème jour de piste ; certains passages ... méritent réflexion et ... un peu plus ...

    On était pourtant prévenus !!

    Alors pour se changer les idées, levons les yeux


    Afficher cet article →


  • Lundi 25 juillet 2011

    La piste et les ponts ne s'améliorent pas :

    Pourtant des travaux d'améliorations ont lieux, pour preuve ce campement et ces ouvriers

    Nous nous arrêtons à Annaï : en 2 jours, nous avons fait 130km !

    Et demain ne s'annonce pas très beau


    Afficher cet article →


  • Dimanche 24 juillet 2011

    Après 45 heures d'attente et de quête d'assurance, nous entamons notre traversée du Guyana : 400km de piste de Lethem, ville frontière, à Linden. .En roulant à gauche, "of course", quand l'état de la piste le permet !

    200 m de route, puis nous faisons connaissance avec la piste qui se révèle vite ...

    La piste emjambe des rivières ou passe en plein marais alors ...

    ... les animaux nous regardent passer

    Nous passons la nuit près de la maison d'une famille "indigène" qui nous accueuille très gentiment et que nous rendons très heureux en leur offrant nos 4 vélos.


    Afficher cet article →


  • Vendredi 22 juillet 2011

    Petit retour au Brésil : nous ne pouvons entrer au Guyana qu'en passant par Boa-Vista.

    de là, nous gagnerons la frontière et, de l'autre côté, la ville de Lethem.

    Nous n'entrons pas dans Boa-Vista par ses plus beaux quartiers mais nous en sortons avec une jolie vue.


    Afficher cet article →