• Au quotidien


  • Sao Francisco do Sul (Brésil – Sta Catarina)

    Le Brésil sans soleil, c’est un peu difficile à avaler car bien loin de l’idée qu’on s’en fait (interminables plages, soleil, bronzette, filles en monokini, musique, …). ;

    A la recherche de cet astre tant aimé, nous avons traversé (à la course) le pays d’ouest en est, persuadés que sur la côte, nous allions le trouver. ERREUR !

          IMGP9000  IMGP8990

    Après quelques jours d’impatience, la pluie a cessé, et le soleil est apparu ; pas de quoi étrenner nos maillots de bain brésiliens flambant neuf, mais au moins la possibilité de se balader un peu. Juste un peu, car si le soleil est là, la fraîcheur aussi ! La région Santa Catarina connait une période de froid inhabituelle qui surprend ses habitants (et nous donc !!) : 7° la nuit et 20 à 22 la journée, avec chute brutale de la température dès 15h.

             IMGP9007  020616 Br Sao Francisco do Sul Bas Morro

    Et puis on a eu un jour de vrai soleil ; nous en avons profité pour prendre le bus et aller visiter le centre historique de Sao Francisco do Sul ; c’est  la 3ème plus ancienne ville   du pays et elle a été fondée par les français (avant qu’ils n’en soient chassés).

    IMGP9039 IMGP9066IMGP9063  IMGP9069IMGP9036 IMGP9075 IMGP9070

    Le gag du jour a été le moment où le moteur du bus s’est arrêté ; alors que nous nous croyons en panne pour longtemps, le contrôleur a tranquillement soulevé le capot moteur et le chauffeur a donné 2 coups de maillet sur le démarreur ; puis il a donné un tour de clé … et le bus est reparti ! Commentaire d’un passager à notre intention : “C’est ça le Brésil !”.


    Afficher cet article →


  • BONITO (Brésil Mato Grosso do Sul)

    Un arrêt de quelques jours à BONITO nous a permis de faire quelques activités touristiques ; mais nous sommes un peu déçus car cette ville dont le Brésil veut faire un exemple d’écotourisme nous prive, pour le coup, de toute liberté : pas moyen de visiter un site sans passer par une agence de tourisme, et ce dans un périmètre de plus de 60 km !! Les agences s’entendent et pratiquent toutes le même prix pour des prestations … plus que moyennes.

    Une fois sur place,reste plus qu’à partir ou, quand on ne sait pas, rester et payer ; faisant partie de la seconde catégorie (ceux qui ne savaient pas), nous avons payé 3 activités.

    230516 Br Bonito Boca da Onça Kendra 3

    La 1ère consistait en la visite d’un lieu appelé Boca Da Onça (à environ 60km de Bonito ; il s’agit en fait d’une fazenda qui, en plus de l’élevage, propose une promenade à travers ses terres pour voir 11 cascades. La balade est faisable en 1 heure, mais grâce à des arrêts “baignade” (dans une eau qui varie de 11 à 15°), elle dure 4h. Le bon point, c’est le déjeuner qui termine l’excursion (rien d’original, mais bon et copieux).

          230516 Br Bonito Boca da Onça Arbre

     230516 Br Bonito Boca da Onça cascade 3 230516 Br Bonito boca da Onça cascade éponyme 1 230516 Br Bonito Boca da Onça Cascade Fantasma 3

     230516 Br Bonito Boca da Onça Bruno guide 230516 Br Bonito Boca da Onça Kendra plonge 3 .

    Bruno et notre guide ont d’abord gouté l’eau à 14° ; un peu plus loin, c’est Kendra qui s’est mise à l’eau et s’est s’amusée  à passer entre 2 bassins en plongeant sous une énorme roche.

     

    240516 Br Bonito accrob 1

    La 2ème activité, réalisée le lendemain matin à quelques km de la ville, était l’accro-branches ; si le parcours était sympa, il ne durait que … une trentaine de minutes ; la encore le bon point était la fin : une tyrolienne qui se termine dans l’eau (toujours aussi fraiche d’ailleurs !).

     240516 Br Bonito accrob 6 

                 240516 Br Bonito accrob 7   240516 Br Bonito accrob 41

     

    240516 Br Bonito Boia cross 1 La 3ème activité, le “Boia cross”, faite à la suite de la seconde et située sur le même site, consistait en une descente de rivière sur une bouée au milieu d’énormes poissons. Là encore, à peine une demi-heure et c’était fini.

    Cerise sur le gâteau, les photos sont réalisées par les accompagnateurs qui vendent ensuite le CD sur lequel figurent toutes les personnes qui ont participé (ouf, nous n’étions du 6 !).

     240516 Br Bonito Boia cross 6

                       240516 Br Bonito Boia cross 27   240516 Br Bonito Boia cross 39

    A 11h, tout était terminé, il ne nous restait plus qu’à rentrer au camion pour déjeuner et digérer notre frustration.


    Afficher cet article →


  • Le Pantanal brésilien (Brésil, Mato Grosso do Sul)

    170516 Br Pantanal Babken Notre guide LONELY PLANET indiquant des possibilités de mini-croisières de 3 à 4 jours dans le Pantanal bolivien, nous en avons rêvé ; mais la réalité est un peu différente, et la Bolivie ne nous a proposé que des excursions en voiture. Nous avons donc traversé la frontière et nous voilà bien dans le Pantanal, mais côté brésilien. Quelques tours de roues nous ont rapidement convaincus que nous avions fait le bon choix ; il suffit de quitter la BR 262 (route principale) pour voir déjà des milliers d’oiseaux, des caïmans,tatoos, tamanoirs, capibaras, singes   ...

        170516 Br Pantanal Oiseau 3 

                  180516 Br Pantanal Oiseau Toucan 2     170516 Br Pantanal Caïman 2 

    230516 Br Bonito Boca da Onça animal singe 3  190516 Br Pantanal Oiseau 7  190516 Br Pantanal Oiseau 6

      190516 Br Pantanal Oiseau perroquet 5 250516 Br Bonito Oiseau Ara 2 250516 Br Bonito Oiseau 1

                             230516 Br Bonito Animal Tamanoir 4


    Afficher cet article →


  • Petite pause au soleil (Bolivie)

    130516 Bol Pteau Après plusieurs jours à rouler sous un ciel bas et nuageux, quel bonheur de retrouver un peu de soleil ! Quand en plus on peu s’arrêter dans un camping (notre 1er en Bolivie) bordé par une rivière chaude (si-si !!), c’est géant.

    Du coup, on prolonge un peu la pause ; n’oublions pas que nous sommes en Bolivie, mais en zone amazonienne : température extérieure de 30 à 40° ; température de l’eau : 38.8° !

              150516 Bol Agua Calientes 38.8°

      150516 Bol Agua Calientes Kendra Bruno 1  150516 Bol Agua Calientes transparence 2  150516 Bol Agua Calientes Oiseau

                                            Et en plus, l’eau est très claire !

     

    Comme c’est le week-end, il y a pas mal de monde, et notamment plusieurs groupes de mennonites ; d’origine allemande, ils ont la peau très blanche, parlent la langue de Goethe et portent des vêtements qui les font tout de suite remarquer : les femmes et les petites filles ont des robes longues et sombres, des chaussettes et les cheveux couverts d’un voile sombre ; les hommes et les garçons (même petits) sont eux vêtus de salopettes noires (parfois des pantalons à bretelles), de chemises à manches longues et de casquettes noires. Ils vivent selon certains préceptes stricts de la bible (le baptême comme un engagement pris lorsqu’on est en âge de le comprendre,  le pacifisme,….) ; au Paraguay, nous en avions vu qui refusaient aussi tout modernisme et se déplaçaient en charrettes tirées par des chevaux ; ici, nous avons vu que les hommes mangeaient sur une table et les femmes et les enfants sur une autre. Mais bien qu’ils soient vêtus comme au début du siècle dernier, ils sont venus à bord de gros 4X4 !

                   150516 Bol Agua Calientes Ménonytes 2  150516 Bol Agua Calientes Ménonytes 3


    Afficher cet article →


  • SAN JOSE DE CHIQUITOS (Bolivie)

    130516 Bol San Jose de Chiquitos Borracho

    La route des missions jésuites n’intéressant guère qu’un seul membre de notre famille et les conditions climatiques ne s’y prêtant pas (la plupart des missions ne sont accessibles que par des pistes et du fait de la pluie des derniers jours, celles-ci ne sont pas praticables) , la seule mission que nous visitons est celle de SAN JOSE DE CHIQUITOS (le village étant en plein sur notre route !).

    Le village s’est développé autour des ruines, et nombre de traditions héritées des jésuites perdurent, comme certaines danses, la sculpture de statues en bois ou l’école de violon accessible à tous les enfants. N’oublions pas que les missions jésuites cherchaient à faire vivre les populations indigènes dans la foi chrétienne tout en respectant leurs traditions et leurs arts auxquels ils en ajoutaient d’autres, venant d’Europe.

     

                       130516 Bol San Jose de Chiquitos Mission jésuite 2  130516 Bol San Jose de Chiquitos mission jésuite 1 

     

    130516 Bol San Jose de Chiquitos Mission jésuite 5Restaurée à partir de 2006, nous ne lui avons pas trouvé le charme et la force d’évocation des missions du Paraguay. Mais il ne faisait pas très beau et nous devenons peut-être un peu difficiles !

             130516 Bol San Jose de Chiquitos Mission jésuite 4


    Afficher cet article →


  • 130 km de piste fatiguante (Bolivie)

    A partir de COCHABAMBA, pour aller à SANTA CRUZ, nous avons choisi de suivre la route passant au sud de la Cordillera Orientale, c’est à dire la nationale 7. Sur les 500km séparant ces 2 villes, il y a un tronçon de 130 km, entre EPIZA et COMARAPA, qui est en travaux ; c’est une bonne chose, vue que cette partie de route nationale est dans un tel état qu’elle ressemble plutôt à une piste. Pour vous en donner une petite idée, je vous retrace ici le périple.

     

    080516 Bol Paysage 1 090516 Bol paysage 1

    9h30 : nous prenons la route : il fait beau et les paysages sont superbes.

     

    090516 Bol Piste 1  090516 Bol Signalisation

    11h : début de la piste et signalisation des travaux

     

    090516 Bol Paysage 3 090516 Bol Piste 3

    14h : quelques nuages, poussés par un vent fort, dévalent les sommets : c’est joli !

     090516 Bol Travaux 1 090516 Bol Travaux 5

    16h: on en ai déjà à notre 3ème arrêt de 10 à 15mn pour les travaux, et le brouillard s’en mêle.

    090516 Bol Brouillard 1 090516 Bol Travaux 3  

    16h30 : le brouillard s’intensifie (on est à 3500 m d’altitude) et … tiens … une surprise !

     

    090516 Bol Brouillard fin 2 090516 Bol Brouillard fin 1

    17h10 : le brouillard disparait (on redescend un peu) et le soleil réapparait !

     

    090516 Bol Retour travailleurs

     

    17h30 : les hommes affectés aux travaux routiers rentrent chez eux.

    Ayant entamé ce tronçon à 11h et nous étant garés à 18h, même en retirant 1h d’arrêt déjeuner, il reste 6h. 6h passées sur cette piste pour avancer de 115 km ; je vous laisse calculer notre moyenne ! Et demain on termine les 15 derniers km !

     

     

    070516 Bol Cochabamba Lavage 2   090516 Bol Babken 18h 1

                   1ère photo : le 07                                  2ème photo : le 09 à 18h

                Cerise sur le gâteau : l’avant veille, nous avions fait laver le camion !!!


    Afficher cet article →


  • Cap à l’est ! (Bolivie)

    Ce n’et pas sans regret que nous avons quitté les douces rives du lac TITICACA ; mais il faut bien avancer, et nous voulons, cette fois, traverser la Bolivie d’Ouest en Est. Nous avons donc traversé une (toute petite !) partie du lac par barge. L’état de ces embarcations s’est amélioré depuis 5 ans, mais le vent aidant, on est toujours un peu inquiet tant qu’on a pas rejoint la berge d’en face.

    050516 Bol TTKK 4  050516 Bol TTKK Babken

    050516 Bol TTKK Barge 2 050516 Bol TTKK Barge 4 050516 Bol TTKK Barge 6

     

    Nous avons traversé LA PAZ, capitale la plus haute du monde ; entre les travaux, les marchés, l’absence de panneaux indicateurs et le mode de conduite des boliviens (c’est le plus gonflé qui passe, quelles que soient les circonstances !), nous étions très pressés d’en sortir !! Nous avions visité la vieille ville en 2011, et cette fois les quartiers périphériques, avec leurs rue pleines de poussière et leurs maisons jamais finies nous ont fait fuir.

       060516 Bol La paz Marché  060516 Bol La Paz Travaux

     

    Décidément, au risque de passer pour des sauvages, nous préférons, et de très loin, les grands espaces. D’autant que ce pays offre de très beaux paysages à nos regards avides.

    060516 Bol Montagne 060516 Bol Paysage 1

    070516 Bol Camion rasta 060516 Bol Monument historique 1

     

    La ville de COCHABAMBA (500 000 habitants) ne nous a pas, non plus, retenu bien longtemps : juste le temps d’y déjeuner, d’y faire laver le camion et de la traverser !

    070516 Bol Cochabamba Lavage 4 

    Notons que le lavage des camions est ici une affaire de femmes et de famille ! Dans pratiquement tous les postes de lavages de véhicules que nous avons vu, ce sont des femmes qui sont patronnes et qui lavent ! Ce commerce est souvent ajouté à un petit restaurant et/ou à la vente de denrées alimentaires.

     

     

    Par contre,nous avons fait un bivouac bien agréable près des ruines incas de INCALLAJTA. ce site est considéré en Bolivie comme le “mini Machu Pichu” ; pour nous, la comparaison est un peu forte, mais le site est tout de même très grand et a dû avoir une grande importance dans l’empire Inca.

        080516 Bol Incallajta Bivouac 080516 Bol Incallajta Kallanka 4080516 Bol Incallajta Boue peinture 1   080516 Bol Incallajta Tour 2  080516 Bol Incallajta Niche

     

    080516 Bol Incallajta Pierre sacrificielle Bien sur, Kendra et Bruno n’ont pas raté l’occasion d’illustrer (à leur manière), la fonction de cette belle pierre sacrificielle.


    Afficher cet article →


  • Copacabana (Bolivie)

    +040516 Bol Copacabana Babken C’est donc en longeant le lac TITICACA que nous sommes passés du PEROU à la BOLIVIE.

    La 1ère ville sur notre route est COPACABANA. Nichée entre des collines et le lac, l’unique station balnéaire bolivienne est très touristique ; c’est de là que partent les visites de l’ISLA DEL SOL et de l’ISLA DE LA LUNA.   Nous les avions déjà parcourues en 2011, donc, pas de photo cette année !

    Par contre, nous avons pris le temps de flâner le long du lac, d’escalader les collines pour voir la ville de haut, de déambuler dans un centre-ville dédié au tourisme (et pour quoi pas ?)

        IMGP7814 

      IMGP7834  IMGP7829

          030516 Bol La cathédrale  040516 Bol Copacabana Femme 1

                             030516 Bol Copacabana danseurs 2  030516 Bol Copacabana Orchest 1  

    Défilé folklorique à l’occasion d’une fête de quartier et avant que la ville et le lac ne s’endorment.

    020516 Bol Copacabana


    Afficher cet article →


  • Chao Pérou, pays de culture et de traditions

    Après 5 jours à CUSCO (le temps passe si vite), il est temps pour nous de reprendre la route, cap à l’est, vers la frontière bolivienne.

    Les sites archéologiques sont toujours aussi nombreux et en dehors de leur intérêt culturel, ils sont aussi pour nous de bons lieux de bivouacs.

    A RAQCHI, nous avons donc dormi près du temple de VIRACOCHA, le dieu Inca suprême, créateur de l’univers

           300416 Per Raqchi Temple Viracocha 1 300416 Per Raqchi Silo alim secs

    Un peu après PUNO, ce sont les ruines de MOLLOKO qui ont eu le plaisir de nous recevoir !

                010516 Per 2  010516 Per 1

    Et puis, nous avons atteint le Lac TITICACA ; encore quelques km, et nous passons en Bolivie.

    010516 Per Lac Titicaca Babken 

                      Alors avant de quitter le Pérou, encore quelques images :

    Garde armé (colt + fronde !)         Homme fatigué                    Vente ambulante

       010516 Per Pucara Sécurité   300416 Per Homme   230416 Per Pacucha Vente ambulante

    Nous aurons, pour cette fois, parcourus 3250km en 32 jours dans ce beau pays, essentiellement dans le sud et l’est. Insuffisant, mais tellement beau !


    Afficher cet article →


  • CUSCO : une très belle ville (Pérou)

    260416 Per Cusco 4 C’est la seconde fois que nous venons à CUSCO. Cette ville est vraiment très belle, une des plus belles d’Amérique du sud. S’y promener est un plaisir sans fin : nombreux édifices coloniaux, population agréable et très colorée, sites archéologiques alentours à profusion, … on ne peut s’y ennuyer !

         260416 Per Cusco Balcon 1 

           260416 Per Cusco Côté place 2   260416 Per Cusco Kendra folklore

    Tout près de la ville, les sites archéologiques incas sont incroyables : la technique de montage des murs est encore inconnue, mais les résultats sont époustouflants !

    260416 Per Saqsayhuaman mur 2 260416 Per Saqsayhuaman 6 260416 Per Saqsayhuaman 7

    Une balade à cheval (comme il y a 5 ans) nous change un peu de la marche (ce qui ravit Kendra !) et nous permet de découvrir d’autres environs de Cusco.

                   270416 Kendra Murielle Bruno  270416 Per Ruines 1

    Et comme il y a 5 ans, nous avons rencontrés plusieurs français et autres francophones dans l’unique camping de la ville ; les amis n’étaient pas les mêmes, mais nous avons aussi passé de très bons moments tous ensemble !


    Afficher cet article →