• Au quotidien


  • COLOMBO (Parana)

    Bivouac 09-11

     

    Nous quittons COLOMBO, notre séjour le plus long depuis notre départ : 11 nuits. Cela nous a permis de passer du temps dans le parc municipal, de visiter la grotte de BACAETAVA, de parcourir les rues de CURITIBA, d’aller en train à travers la Serra do Mar, mais surtout, de revoir notre ami Luciano et Annie, son adorable maman. Merci à eux pour leur accueil, leur gentillesse, leur disponibilité  et leur bonne humeur.

     Arocaria 06-11  Parc municipal 17-11 2

    Gruta 07-11 5Gruta 07-11 12 Gruta 07-11 13

    L’anecdote du séjour : la malchance s’est acharnée sur nous le jour où, en fin d’après-midi, nous avons décidé de faire nos fameuses gaufres au BBQ. la pâte collait au moule, et alors que Bruno se débattait avec la 1ère gaufre, un orage a éclaté. Bruno s’est rapidement retiré dans la maison, posant le BBQ dans l’âtre de la cheminée. Mais la fumée émise a tué des insectes ayant nidifié dans la cheminée, et ils sont tombés dans la pâte. Inutile de vous dire que, ce soir-là, nous avons renoncé aux gaufres !


    Afficher cet article →


  • CURITIBA (Parana)

    Bus Linnhaturismo 12-11   Pour visiter cette ville, nous avons laissé Babken à Colombo, chez notre ami Luciano. A pieds et avec le Linhaturismo, nous avons visité le centre historique et les quartiers périphériques de cette ville exemplaire où la qualité de vie est élevée, notamment grâce aux efforts de la municipalité depuis plus de 40 ans. 54m2 d’espaces verts par habitant et  un système de transport urbain unique et performant (plus de 2 millions de passagers par jour) sont les clés de ce succès.

       Centro historico 12-11 3 Museu O. Niemeyer 12-11 Paço da Libertad 12-11 3 Parque Barigui 17-11 2 Rua das flores 12-11Curitiba 10-11 3   

       L’aménagement urbain a été fait de manière parfois astucieuse : l’ancienne décharge est devenue jardin botanique et un espace industriel a été transformé en parc public, et l’ancienne gare routière en musée et espace commercial.

                       Curitiba, vous l’aurez compris, est une ville que nous avons beaucoup aimée.

     

    Anecdote du jour : pour aller de Colombo à Curitiba, il nous a fallu 50mn de bus ; le retour fut plus difficile, car nous avons pris le mauvais bus qui nous a laissé … à l’autre bout de la ville. de là, nous avons pris un 2nd bus qui, après avoir avoir fait maint détours, nous a laissé au bon endroit, mais 3h après notre départ, soit à 20h. A cette heure là, Luciano n’a plus de liaison téléphone et les taxis … sont rentrés chez eux ! C’est finalement le gardien du parc municipal qui, après une bonne douzaines d’appels, nous a trouvé un taxi qui nous a déposé 12 km plus loin, chez Luciano … à 21h30. Mais nous n’étions pas encore au bout  de nos peines car le portail était fermé avec un cadenas et Luciano dormait ! Bruno a donc du escalader le portail et réveiller Luciano pour que Kendra et moi puissions entrer. A 21h50, ouf,nous étions tous les 3 dans le camion. Heureusement qu’il ne pleuvait pas. Kendra regrettait un peu d’avoir ratée l’occasion de dormir sur un banc du parc !!


    Afficher cet article →


  • Serra Verde Express (Parana)

    BABKEN bien installé à Colombo, nous passons 2 jours et 2 nuits à CURITIBA, capital du Parana. C’est de là que nous avons pris le Serra Verde Express. Ce petit train, dont la vitesse maximale est de 35km/h, circule entre Curitiba et Morretes à travers les canyons et la foret équatoriale. Au programme : 3 heures de train, le déjeuner dans un restaurant de Morretes (avec au menu des spécialités locales dont nous nous sommes régalés !), et le retour en mini-bus, avec un arrêt à Antonina, ancien 4ème grand port du Brésil. Une journée bien agréable.

    Trem 11-11 6  Trem 11-11 2  Trem 11-11 10 

      Trem 11-11 11  Trem 11-11 5 

              Trem 11-11 13  Trem 11-11 17

      Morettes 11-11 1  Antonina 11-11 Trem 11-11 20

     

     

     

    Dernier regard sur la Serra do Mar : au loin, l’océan atlantique


    Afficher cet article →


  • RIO DE JANEIRO !!!

    Nous voilà donc dans cette ville que nous avions soigneusement évitée lors de notre 1er voyage ! Tous nos amis brésiliens nous disaient de ne pas y aller, mais les équipages de voyageurs que nous avons rencontré en étaient tous revenus sains et saufs ! Nous avons donc décidé de nous entourer de toutes les précautions : pas de bijoux, vêtements simples, appareil photo minimal (désolés pour la qualité des photos !).

    Le seul problème que nous ayons rencontré était celui de trouver une place pour garer le camion pendant au moins 24h ! Pas facile dans une ville qui n’est visiblement pas encore au courant de l’existence des camping-car et qui n’a, de toutes façons, que peu d’emplacements de stationnement !

    Nous avons donc finalement pu nous garer, pour ceux que cela peu dépanner, quartier Gloria, estacionamento GARUDA, derrière la BR et face à l’hôtel Gloria.

    Et nous avons pu jouer au parfait touriste !

              1) En prenant le funiculaire pour aller au CORCOVADO

    PB030007 PB030018 PB030019 PB030027

     

    Un peu de culture : le Christ a la tête penchée pour regarder la ville et les bras ouverts pour la bénir ! Cette statue a été financée par souscription populaire et érigée pour fêter le centenaire de l’indépendance du Brésil. La tête et les mains du christ ont été construit à Paris.

     

     

                2) En allant nous promener sur la plage de COPACABANAPB030036 PB030040 PB030041

     

     Pour info : les jolies filles en maillot de bain très échancré n’y sont pas le lundi ; par contre, j’ai vu de beaux hommes jouer au volley !

     Autre info : la plage n’est pas très propre, le brésilien ayant la déplorable habitude de laisser les emballages de tout ce qu’il consomme sur place !

     

     

    Mais RIO DE JANEIRO, c’est aussi un mélange de bâtiments très modernes, de monuments du 19ème siècle et de maisons au style colonial portugais très marqué :

        Rio Egise 02-11 4     IMGP2794 

                IMGP2741 Rio 02-11 8 Rio 02-11 14

    Et ça c’est encore nous, mais c’est pour bien monter que nous y étions !Rio Plage Gloria 02-11 1 PB030022


    Afficher cet article →


  • Séjour à ITAIPAVA (Rio de Janeiro)

    Nous avons passé 3 jours superbes dans un endroit très inhabituel pour nous : nous étions dans le jardin municipal de PETROPOLIS, dans le très chic quartier d’ITAIPAVA. Mais si nous avons été accepté là, c’est uniquement parce que s’y tenait la rencontre annuelle du club de camping-car de RIO de JANEIRO et qu’ils nous ont accepté parmi eux ! IMGP1340      

     

    Nous nous sommes donc retrouvé avec une cinquantaine de camping-cars brésiliens, allant du bus aménagé au camping-car de série avec télévision intégrée dans le flan!

    Même nous, nous étions surpris de nous trouver là. Mais nous avons eu un agréable séjour parmi des voisins curieux mais polis et accueillant.

     

     

    Quelques véhicules se démarquaient toutefois des autres :

     

     IMGP1379 IMGP2669

    Parmi nos préférés, le bus aménagé de Luiz, 70 ans, qui tracte une voiture et installe une tente sur le toit !

    IMGP1334  IMGP1369

    Babken était en sécurité et en bonne compagnie !


    Afficher cet article →


  • PETROPOLIS (Rio de Janeiro)

    A moins de 80km de Rio de Janeiro, l’Empereur PEDRO II (qui régna de 1840 à 1889) est tombé sous le charme de cette ville de montagne et en a fait sa résidence d’été. Le patrimoine immobilier et architectural en témoignent encore aujourd’hui :Palacio de cristal 01-11 2 Palacio de cristal 01-11 3

    le Palacio de Cristal a été construit en France et importé en 1879 pour abriter des orchidées.

                                  Catedral Sao Pedra 1-11 3  Catedral Sao Pedro 01-11 5

    La Cathédrale Sao Pedro qui abrite les corps de Pedro II, son épouse et leur fille Isabel.

           Palacio Amarelo 01-11   Palacio Rio Negro 01-11 2

    Le Palacio Amarelo et le Palacio Rio Negro

    Petropolis 01-11 3   Pedro II 01-11   Animal 01-11 2

    La ville et ses habitants, passés et actuels, nous ont séduits !


    Afficher cet article →


  • Quelques beautés du Minas Gerais

    Nous avons passé une dizaine de jours dans cet état central du Brésil. Nous y avons été surpris par les reliefs du paysages (avec des montagnes culminant à plus de 2800m !) et les températures (que nous avons trouvées bien fraîches !). Loin de l’image de plages immenses et perpétuellement ensoleillées généralement associée au Brésil, nous avons découvert une région qui nous a enchantée.

              IMGP1941       Rte Br 26-10 4Belo Horizonte 26-10 1Rte Br 26-10 11

    Belo Horizonte avant de nous “heurter” à la montagne

    Manches longues 26-10  Babken Pereira 27-10

    A plus de 1500m d’altitude l’air est frais et les manches longues appréciées !O.P. 28-10 49  Rte Br 29-10 13

    Mais que tout cela est beau !!!


    Afficher cet article →


  • Ouro Preto

    O.P. 28-10 17 23 églises (dont une recouverte de 434kg d’or et d’argent ) pour cette ville  capitale de d’état jusqu’en 1897 et classée  au patrimoine de l‘humanité par l’Unesco depuis 1980. Son centre colonial est le plus vaste des villes historiques du Minas. Ses rues étroites et sinueuses sont pavées et interdites à la circulation des poids lourds, ce qui nous a valu une belle frayeur : sur les conseils d’un habitant, nous nous sommes aventuré dans une rue très étroite dont nous avons bien cru ne jamais sortir. C’est un autre habitant qui nous a guidé vers une voie plus large. Seule perte occasionnée par notre passage : un câble de téléphone arraché !

    O.P. 28-10 9   O.P. 28-10 7O.P. 28-10 10

    Une ville dont les rues escarpées méritent d’être arpentées O.P. 28-10 25     O.P. 28-10 23

    Les maisons sont marquées du sceau de la colonisation portugaise

               O.P. 28-10 21      O.P. 28-10 31

    O.P. 28-10 38   O.P. 28-10 33   O.P. 28-10 32

    Ah oui, une petite idée de la rue dans laquelle nous étions avec notre camion :

    O.P. 28-10 47

     

     

     

    Oserais-je dire que “nous n’en menions pas bien large”!


    Afficher cet article →


  • Visite Minas Passagem de Mariana (Minas Gerais)

    Comme son nom l’indique, l’état du Minas Gerais concentre une bonne partie des mines brésiliennes. Nous en avons visité celle de Passagem de Mariana : elle fut creusée à la dynamite par des esclaves. elle est aujourd’hui en grande partie sous l’eau car une partie de ses galeries passait sous le lac proche, jusqu’au jour ou une explosion perça la couche de terre et de roches qui séparait les 2 univers. L’eau s’est alors engouffrée dans la mine, tuant nombre d’ouvriers. Les filons d’or sont désormais épuisés et la mine ouverte à la visite.

    Mina 27-10 3 Mina 27-10 5 Mina 27-10 8

    Quelques outils utilisés pour perforer la roche avant d’y placer la dynamitePA270042PA270049 Mina 27-10 9

     

     

     

    L’eau est si claire que les plongeurs y voient à une distance de 50m.


    Afficher cet article →


  • Lagoa TRES MARIAS (Minas Gerais) 2/2

    Je laisse à quelques photos le soin de vous donner une idée de ces jours seuls au monde dans ce paysage magnifique  et avec un temps de rêve …

    T.M. 23-10 17  T.M. 23-10 30Roc 23-10 2        T.M. 23-10 5 

    Fleur 23-10 2 Fleur 23-10 4 Animal 23-10 1 Dents loup 23-10

    IMGP2156 Animal 24-10 2 Bivouac 23-10  IMGP1199

    Ce lac artificiel atteste de la sécheresse actuelle. Nous avons trouvé des restes de tortues d’eau, de poissons chats et de piranhas ; mais aussi une mâchoire de loup à crinière. Nous avons aussi aperçus de nombreux oiseaux : ibis rouge, aigle, chouette, martin-pêcheur, toucan et tant d’autres dont nous ignorons les noms. C’était magique !


    Afficher cet article →