• Une journée d’imprévus … (Chili- Région I)

    130316 Chl Pisagua Bruno Médite La journée a bien commencée ; après une bonne nuit de sommeil, seuls et face à l’Océan Pacifique, nous avons décidé de suivre une piste nous permettant d’atteindre par la côte TILIVICHE et ses géoglyphes. Mais après à peine 2 km, la piste, pourtant en bon état, est coupée : la rivière, aujourd’hui sèche, l’a emporté sur une dizaine de mètres.

      130316 Chl Pisagua Piste coupée 1 Bien décidés et pleins d’allant, nous longeons le lit la rivière sur environ 200m, jusqu’à trouver un passage pour entrer dans son lit.

     130316 Chl Pisagua lit rivièreNous remontons donc le lit de la rivière jusqu’à pouvoir regrimper sur l’autre côté de la piste. Rouler sur de gros cailloux n’est pas très confortable, voire dangereux, et de temps à autre Bruno descend et déplace les pierres trop grosses qui le gênent ; après 30mn d’efforts, c’est gagné, on est de nouveau sur la piste (en moins bon état de ce côté) !

      130316 Chl Pisagua Jet de pierres 

    130316 Chl Pisagua PisteHeureux de cette victoire, nous repartons fièrement vers TILIVICHE.

    Nous avons juste oublié un petit détail : quand une route ou une piste est coupée, il y a de fortes chances pour que derrière, il n’y ai pas grand chose ! Et donc, après 5 à 6 km, la piste s’amenuise, jusqu’à … ce que le camion ne puisse plus passer !

     130316 Chl Pisagua fin piste

    Donc, demi-tour :

     130316 Chl Pisagua demi-tour 2 130316 Chl Pisagua demi-tour 3

    et 2ème traversée de la rivière (heureusement toujours à sec !).   Finalement, nous atteindrons bien TILIVICHE et ses géoglyphes, mais comme tout le monde, en passant par la RN5 !

              140316 Chl Tiliviche Geoglyphes   130316 Chl Tiliviche geoglyphe 1