• Mercredi 17 Août 2011

    Notre dernière sortie touristique : une journée aux îles du Salut ; du moins, sur l’île principale, « l’île royale ». Un lieu dont les ruines rappellent qu’il servait de « sas d’acclimatation » pour les prisonniers déportés avant de les transférer au bagne de Cayenne.

    Ces îles ont accueillis des prisonniers célèbres, tels Alfred Dreyfus, Guillaume Seznec et Henry Charrière (auteur de « Papillon »).

    Aujourd’hui, les animaux y règnent, libres et non chassés.

    Et vu d’un peu loin … l’île du diable !

    Notre dernière sortie touristique : une journée aux îles du Salut ; du moins, sur l’île principale, « l’île royale ». Un lieu dont les ruines rappellent qu’il servait de « sas d’acclimatation » pour les prisonniers déportés avant de les transférer au bagne de Cayenne.

    Ces îles ont accueillis des prisonniers célèbres, tels Alfred Dreyfus, Guillaume Seznec et Henry Charrière (auteur de « Papillon »).

    Aujourd’hui, les animaux y règnent, libres et non chassés.

    Et vu d’un peu loin … l’île du diable !